Accesskey et liens directes

Vous êtes ici: Ligue pulmonaire » Maladies » BPCO

BPCO: broncho-pneumopathie chronique obstructive

 

La BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) vient au quatrième rang des causes de décès dans le monde. En Suisse, quelque 400‘000 personnes en sont atteintes – et pourtant, cette maladie reste pratiquement inconnue du grand public.

 

Cette maladie est en étroite corrélation avec la bronchite chronique et l’emphysème pulmonaire; elle est incurable mais peut se traiter. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir au sujet d’une maladie de plus en plus répandue et faites le test de risque.

 

Test de risque BPCO: avant que la dyspnée s’installe. Répondez à sept questions et vous saurez si vous devez consulter votre médecin. En effet, plus une BPCO est dépistée tôt, mieux on peut la traiter.

aller au test de risque BPCO

Cet automne et cet hiver, plusieurs Ligues cantonales dans toute la Suisse offriront des tests spirométriques gratuits.

Lieux et dates

Questionnez notre médecin en ligne

Quiconque souffre de BPCO ou d'une autre maladie pulmonaire ou des voies respiratoires se pose de nombreuses questions. Dr méd. Thomas Rothe, pneumologue, répondra en ligne aux questions du 17 au 28 novembre 2014.

 

Médecin en ligne

En règle générale, la BPCO, une maladie pulmonaire insidieuse, est provoquée par une altération progressive des voies respiratoires due à l’inhalation de substances nocives. Dans la plupart des cas, c’est la fumée de tabac qui est en cause. Il n’est donc pas surprenant que neuf victimes sur dix de la BPCO soient des fumeurs ou d’anciens fumeurs. La BPCO est incurable, mais la progression de la maladie peut toutefois être freinée par des mesures appropriées.

plus

Dans la grande majorité des cas, la BPCO est provoquée par des substances irritantes – ce n’est que très rarement qu’elle a des causes héréditaires et survient, par exemple, en raison d’un déficit en alpha-1 antitrypsine. C’est pourquoi la prévention de cette maladie consiste à éviter autant que possible l’inhalation de substances nocives.

plus

Certes, les poumons endommagés par la BPCO ne peuvent être guéris, mais il existe aujourd’hui des traitements efficaces pour améliorer la fonction pulmonaire, empêcher la progression de la maladie et améliorer la qualité de vie. Dans tous les cas, la première mesure est l’arrêt définitif du tabac.

plus

Bien sûr, le diagnostic de BPCO est un choc qu’il faut d’abord digérer. Mais vous pouvez améliorer durablement votre qualité de vie en adoptant une attitude adéquate.

plus

Au premier abord, Emanuel Jauslin, 61 ans et atteint de BPCO, il pétille d’optimisme et de dynamisme. Il n’en va cependant pas toujours de même et fait de gros efforts pour se maintenir et améliorer son état de santé afin de demeurer aussi longtemps que possible dans sa forme actuelle.

plus

respirez!

Toux et expectorations chaque matin? Ça ressemble à la BPCO. Regardez notre nouveau spot télé et faites sans tarder le test de risque.

Publications
Cours
Entraide

Désirez-vous discuter de vos expériences et échanger vos astuces ?

Groupes d’entraide

Groupes d’échange d’expérience

Pneumotél

Chaque mercredi de 17h00–19h00 nos médecins répondent à vos questions à propos des poumons et des voies respiratoires.

 

Une prestation gratuite de la ligue pulmonaire.