Actualités

Une prise en charge qui réduit les coûts de la santé

Les coûts de santé générés par les patients atteints d’apnées du sommeil pris en charge par la Ligue pulmonaire sont 10% moins élevés que ceux des patients pris en charge par d’autres prestataires. Ils sont également deux fois moins nombreux à interrompre leur traitement. Ces résultats émanent d’une étude menée par la caisse maladie indépendante Helsana.

Afin de fournir les meilleures prestations possibles à ses 100 000 patients, répartis dans toute la Suisse, la Ligue pulmonaire s’engage à proposer les services d’un personnel hautement qualifié et pour une prise en charge globale. Comme le montre l’analyse menée par la caisse maladie indépendante Helsana, avec les données de 9000 patients souffrant d’apnées du sommeil, cet engagement de la Ligue porte ses fruits, tant en matière de qualité que d’efficacité.

 

900 francs de frais médicaux en moins

En comparaison des patients souffrant d’apnées du sommeil pris en charge par d’autres prestataires, ceux qui sont traités par la Ligue pulmonaire génèrent des coûts de santé annuels moyens 10% moins élevés. En frais médicaux seulement, cela représente 900 francs de moins par patient et par an.

 

Helsana attribue ces économies, entre autres, à un nombre de visites moins élevé chez le médecin, pour les patients de la Ligue pulmonaire : le nombre de consultations chez les médecins de premier recours sont moins élevées de 2%, de 26% chez les spécialistes.

En matière de qualité de la prise en charge, les patients de la Ligue pulmonaire ont également de très nets avantages : leur probabilité d’hospitalisation est 12% inférieure à celles des patients d’autres prestataires. De plus, seulement 20% des patients de la Ligue pulmonaire abandonnent leur thérapie au cours des douze premiers mois, contre un taux en moyenne deux fois plus élevés pour les autres.

 

En raison des résultats de l’étude, Helsana conclut que la Ligue pulmonaire joue un rôle intermédiaire clé pour les patients atteints d’apnées du sommeil, similaire à celui que joue le médecin de famille dans le cadre du modèle du Managed-Care. Cela a pour conséquence des gains en termes de qualité et d’efficacité.

La prise en charge intensive et suivie qu’offre la Ligue pulmonaire n’est pas seulement profitable aux patients. Elle présente également des avantages pour les assureurs maladie et contribue à décharger les médecins.

 

Pour toutes questions, veuillez vous adresser à :
Ligue pulmonaire suisse

Philippe Giroud, chef du département Conseil intégré

Tél.: 079 762 85 43

p.giroud@STOP-SPAM.lung.ch

 

Ligue pulmonaire suisse

Florian Baccaunaud

Porte-parole

Tél.: 031 378 20 71

f.baccaunaud@STOP-SPAM.lung.ch

 

 

Vivre c’est respirer

Plus de 150 000 personnes en Suisse souffrent, lorsqu’elles dorment, de courtes interruptions respiratoires, que l’on appelle apnées du sommeil. Ces interruptions fréquentes interruptions du sommeil pont pour conséquence de la fatigue durant la journée et de la somnolence. A long terme elles augmentent également le risque de maladies cardio-vasculaires. Le traitement le plus efficace est la thérapie CPAP (continuous positive airway pressure). Cela consiste à propulser continuellement de l’air légèrement sous pression dans les voies respiratoires, afin de les maintenir ouvertes, au moyen d’un masque porté pendant la nuit. Les spécialistes de la Ligue pulmonaire conseillent les personnes concernées dans le cadre du choix de l’appareil et du masque et les aident à intégrer cette thérapie à leur quotidien, tout en offrant une prise en charge globale tout au long de la thérapie.