L'encouragement à la recherche de la Ligue pulmonaire suisse

Un standard médical élevé, la stabilité politique et la renommée de la recherche universitaire constituent en Suisse une base très solide pour une recherche de haute qualité. Cela concerne en particulier des thématiques liées à la santé respiratoire, ce qui a entraîné la formation, dans des centres suisses, de groupes de recherche reconnus sur le plan international, dans le cadre universitaire et non universitaire. Il s'agit de prêter attention à la recherche compétitive dans le domaine de la santé des poumons et de lui assurer une base financière.

 

Globalement, les maladies pulmonaires sont en progression. La BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) est de nos jours la quatrième cause la plus fréquente de décès. On doit partir de l'idée que, d'ici à 2020, la BPCO avancera à la troisième place des causes les plus fréquentes de décès. Toutefois, avec l'allongement de l'espérance de vie, la fréquence d'autres maladies pulmonaires augmente également. Dans le cas de l'asthme bronchique, il a été possible, au cours des dernières années, d'optimiser le traitement grâce à une recherche innovante, de sorte que les patients peuvent maintenant bénéficier la plupart du temps d'une qualité de vie normale, avec une activité professionnelle et sociale entièrement préservée.

 

D'un autre côté, il n'existe toujours pas de traitement causal de l'asthme bronchique. On observe aussi continuellement des évolutions très graves sur lesquelles les formes thérapeutiques établies n'ont pas d'impact suffisant. Dans le domaine des maladies pulmonaires rares et malignes, des progrès ont aussi été réalisés au cours des dernières années, qui doivent être consolidés par la poursuite des recherches.

 

D'une façon générale, il y a donc des défis à relever dans le cadre de la recherche sur le poumon dans les domaines de la prévention, de la qualité de l'air, de l'épidémiologie, des sciences sociales, de l'économie de la santé et de la pneumologie clinique. Dans ces domaines, il est important de soutenir dans une même mesure la recherche expérimentale fondamentale et la recherche clinique appliquée.

 

Consciente de ces multiples défis, la Ligue pulmonaire suisse a créé en 2013 un fonds de recherche. Le fonds de recherche de la Ligue pulmonaire suisse a pour but de soutenir financièrement des activités de recherche qui revêtent une importance pour l'activité de la Ligue pulmonaire suisse et de ses membres et se situent dans le cadre de la prévention et du traitement de maladies pulmonaires et de troubles respiratoires.