Faits et chiffres

La Ligue pulmonaire poursuit les objectifs suivants dans la prévention du tabagisme :

  • empêcher l'entrée en consommation
  • aider à mettre fin à la dépendance envers la nicotine
  • renforcer la protection contre l’absorption involontaire de fumée (tabagisme passif) dans les espaces fermés.

Pour atteindre ces objectifs, la Ligue pulmonaire réclame une protection efficace contre le tabagisme passif, ainsi que des restrictions portant sur la publicité en faveur des produits du tabac et sur la vente de cigarettes et de tabac aux jeunes. Des actions de prévention centrées sur différents groupes (p. ex. les jeunes) ainsi que le soutien à la recherche contribuent aux mêmes buts. A ceux et celles qui désirent arrêter de fumer, les Ligues cantonales proposent des conseils et des cours pour arrêter de fumer.

 

La stratégie de la Ligue pulmonaire suisse en matière de prévention du tabagisme s'appuie sur les exigences de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac (CCLAT), ainsi que sur le Programme national tabac (PNT 2008-2016).

La fumée du tabac comme cause de décès
En Suisse comme dans le monde entier, la consommation du tabac est la cause principale de décès prématurés évitables. Chaque année, 9500 personnes meurent prématurément en Suisse, et cinq millions dans le monde, des suites de la consommation du tabac. Ceci représente environ 15 % de l'ensemble des décès dans la population suisse. La moitié des personnes qui fument régulièrement meurent prématurément. En 2012, 39% de ces cas de décès ont été causés par des maladies cardio-vasculaires dues au tabac (p. ex. infarctus du myocarde). Parmi les autres causes de décès dus au tabac, il y avait le cancer du poumon (27%), la BPCO et les autres maladies respiratoires (19%) et d’autres sortes de cancers (15%). Plus d'informations disponibles ici.
Composition de la fumée du tabac
La fumée du tabac contient environ 4000 substances différentes. Quarante d'entre elles sont reconnues cancérigènes. Par l'inhalation, les substances nocives pénètrent dans les poumons et de là dans le sang qui les propage dans l'ensemble du corps. La nicotine est la substance contenue dans le tabac qui provoque une dépendance. Il ne lui faut que sept secondes pour parvenir au cerveau et quelques cigarettes peuvent suffire à provoquer une dépendance. Informations complémentaires.
La consommation du tabac en Suisse
À l’heure actuelle, le pourcentage de fumeurs - âgés de 15 ans et plus - dans la population domiciliée en Suisse s’élève à 24,9%. Vous trouverez des chiffres actuels concernant le tabagisme en Suisse sur la page web du Monitorage suisse des addictions.
Maladies pulmonaires
Les personnes qui fument ont un risque plus élevé de souffrir de BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive). Près de 20% de tous les fumeurs souffrent de BPCO. Le risque de cancer du poumon augmente en fonction du nombre de cigarettes fumées par jour et du nombre d’années de tabagisme, pour atteindre 20 à 30 fois le risque d’une personne qui ne fume pas. Environ 90% des cas de décès des suites d’une BPCO sont imputables au tabagisme et près de 85% des tumeurs pulmonaires malignes sont causées par la consommation de tabac.
Lésions des organes
Fumer est nuisible à presque tous les organes du corps humain. La fumée du tabac peut ainsi provoquer non seulement le cancer du poumon, mais aussi le cancer de la bouche, de la gorge, du larynx, de l'œsophage, de l'estomac, du pancréas, des reins, de la vessie, du col de l'utérus, du sang. De plus, l'infarctus du myocarde, l'attaque cérébrale, l'occlusion artérielle périphérique peuvent être la conséquence de la fumée. Les fumeurs risquent quatre fois plus que les non-fumeurs d'être atteints de maladies cardiaques.
Baisse de la fertilité, fausse-couche et mort subite du nourrisson
Les fumeurs aussi bien que les fumeuses ont souvent une fertilité réduite. La fumée et le tabagisme passif pendant la grossesse menacent la santé de la mère et de l'enfant à naître, si bien que des complications sont fréquentes. Les fumeuses risquent davantage de faire une fausse couche ou de mettre au monde un enfant mort-né que les femmes qui ne fument pas. La fumée peut aussi être la cause de la mort subite du nourrisson. Les enfants de fumeuses ont souvent un poids moindre à la naissance.