Qu’est-ce qu’une cigarette électronique (e-cigarette)?

La cigarette électronique se compose d'un embout et d'une cartouche renouvelable, d'un vaporisateur et d'un accumulateur (élément moteur). Les cartouches sont remplies d'un liquide qui peut contenir ou non de la nicotine. Un processus dit de vaporisation a lieu. Les cigarettes électroniques se consomment comme les cigarettes conventionnelles, par inhalation.

 

La quasi-totalité de population suisse (97.6%) a déjà entendu parler de la cigarette électronique et 14% des 15 ans et plus l’ont « expérimentée » ou en font régulièrement usage.

 

Ce sont tout particulièrement les jeunes qui utilisent la e-cigarette:

  • 35.4 % des 15- 19 ans
  • 30.5 % der 20-24 ans

Les cartouches (appelées également e-liquides ou liquides de remplissage) sont soumises à la Loi sur les denrées alimentaires. Les cartouches sans nicotine sont en vente libre en Suisse. Les cartouches contenant de la nicotine ne peuvent être introduites en Suisse que pour l'usage personnel et en quantité limitée (150 cartouches ou 150 ml de liquide de remplissage pour deux mois). Les cigarettes électroniques ne sont pas réglementées par la Loi et l'Ordonnance sur la protection contre le tabagisme passif. Les cantons sont toutefois libres d'édicter des prescriptions plus contraignantes concernant la protection contre le tabagisme passif.

Informations supplémentaires sur les e-cigarettes:

Office fédéral de la santé publique

Association suisse pour la prévention du tabagisme

Commission fédérale pour la prévention du tabagisme

En Suisse comme dans de nombreux autres pays, la cigarette électronique fait l’objet d’une discussion animée. La Ligue pulmonaire déconseille de consommer des cigarettes électroniques.

 

  • La Ligue pulmonaire s’engage pour la santé des poumons et des voies respiratoires. Les répercussions sur la santé de la cigarette électronique n’ayant pas encore fait l’objet de recherches scientifiques suffisantes, la Ligue pulmonaire déconseille de consommer des cigarettes électroniques.
  • Pour empêcher les enfants et les jeunes de consommer des cigarettes électroniques, ce produit et sa distribution doivent être soumis à la Loi sur les produits du tabac (interdiction de la publicité, du sponsoring, de la promotion, limitations sur la vente à des mineurs). La Ligue pulmonaire craint que les cigarettes électroniques ne favorisent le début de la consommation de cigarettes conventionnelles chez les enfants mineurs.
  • Pour assurer la transparence en ce qui concerne les composants des liquides de remplissage des cigarettes électroniques, la Ligue pulmonaire demande une déclaration complète. En outre, la sécurité d’utilisation du produit doit être garantie.
  • Comme les effets de la cigarette électronique sur la santé de tiers (absorption «passive des vapeurs») ont été encore trop peu étudiés, les cigarettes électroniques doivent être assimilées à des cigarettes conventionnelles en matière de protection contre le tabagisme passif.
  • Il faut encore attendre pour savoir si la cigarette électronique est appropriée pour l’arrêt du tabagisme. En l’absence de connaissances scientifiques claires dans ce domaine, la Ligue pulmonaire ne peut pas, à l’heure actuelle, recommander la cigarette électronique comme aide pour arrêter de fumer.

Comme le montre l’étude Delphi publiée dans le British Medical Journal, à laquelle la Ligue pulmonaire suisse a participé, les experts suisses sont d’avis qu’afin de protéger la jeunesse, la consommation des cigarettes électroniques doit être réglementée dans la nouvelle loi sur les produits du tabac.

 

Téléchargez des informations détaillées de la Ligue pulmonaire sur la cigarette électronique en fichier PDF

 

Lisez la fiche d'information d'Addiction Suisse sur ce sujet.

 

Lisez nos recommandations sur la manière d’aborder les cigarettes électroniques dans les écoles.


Cigarettes électroniques et jeunesse

La Ligue pulmonaire est préoccupée par la propagation des cigarettes électroniques parmi les enfants et les jeunes. Du point de vue de la prévention, il est en effet pensable que les cigarettes électroniques produisent une dépendance et/ou qu’elles incitent à commencer à fumer. Des cigarettes électroniques sans nicotine peuvent être achetées dans toute la Suisse sans restriction d’âge, celles qui contiennent de la nicotine peuvent être commandées sans problème par internet. Comparées aux cigarettes conventionnelles, les cigarettes électroniques sont bon marché et donc intéressantes pour les jeunes. Les liquides de recharge contiennent en outre parfois des arômes destinés à augmenter l’attractivité du produit spécialement pour les jeunes. Comme les jeunes sont particulièrement sensibles aux messages publicitaires, la Ligue pulmonaire réclame une stricte interdiction de toute activité publicitaire ou de promotion pour les cigarettes électroniques. Lisez nos recommandations sur la manière d’aborder les cigarettes électroniques dans les écoles.

Cigarettes électroniques et santé

Les études scientifiques portent actuellement uniquement sur la consommation à court terme de cigarettes électroniques. Elles montrent que la consommation de cigarettes électroniques peut provoquer des irritations des voies respiratoires et des yeux. Les liquides contiennent des substances toxiques (p. ex. aldéhyde, propylène glycol et arômes) en partie cancérigènes. On soupçonne en outre de façon fondée que des cartouches de rechange déclarées sans nicotine puissent tout de même contenir ce produit. La nicotine est une substance capable de créer une dépendance même à petites doses. Il est en outre à craindre que la consommation de cigarettes électroniques ne conduise qu’à un déplacement de la dépendance.

 

Cigarettes électroniques et protection contre le tabagisme passif

On ne sait pas encore assez quels peuvent être les effets à long terme sur la santé de l’absorption passive des «vapeurs» des cigarettes électroniques. C’est pourquoi celles-ci ne devraient pas être consommées dans les espaces fermés accessibles au public ou servant de lieu de travail à des tiers (y compris dans la restauration). Une telle réglementation a l’avantage de faciliter l’application de la Loi sur la protection contre le tabagisme passif et devrait permettre d’éviter qu’à travers la cigarette électronique le geste de fumer dans les lieux publics et au travail ne soit de nouveau davantage visible et redevienne la norme. La «dénormalisation» du tabagisme obtenue au cours des dernières années contribue de façon décisive à une protection efficace de la jeunesse.

Cigarettes électroniques et arrêt du tabagisme

Les composants des cigarettes électroniques sont à l’heure actuelle en bonne partie inconnus, si bien qu’il n’est pas encore possible d’évaluer leurs effets secondaires ou à long terme. C’est pourquoi la cigarette électronique ne peut pas en principe être recommandée comme aide pour arrêter de fumer. Dans certains cas, elle peut toutefois aider les fumeurs à réduire ou même à supprimer leur consommation de tabac (réduction des préjudices). La Ligue pulmonaire recommande à ceux qui ont besoin de soutien pour arrêter de fumer de s’adresser au personnel spécialisé (médecin, pharmacien, conseiller pour l’arrêt du tabagisme) ainsi qu’aux Ligues cantonales.