Diese Website verwendet Cookies. Erfahren Sie mehr in der Datenschutzerklärung.

Accepter

Une toux persistante ? Il pourrait s’agir de la BPCO.

Le 9 novembre dernier, une pneumologue et une infirmière de la Ligue pulmonaire vaudoise ont animé une formation continue auprès de médecins généralistes pour la réalisation de spirométrie. Des tests gratuits sont disponibles en suisse : Tests gratuits

 

90% des personnes atteintes d'une BPCO fument ou ont fumé. C'est pourquoi la Ligue pulmonaire vaudoise propose des cours d'aide à l'arrêt du tabac en petit groupe. La prochaine session aura lieu du 17 janvier au 25 février 2020 (6x1h30). Pour plus d'information : Cours stop-tabac

La Côte-Siegfredo Haro
La Côte-Siegfredo Haro

La fresque du Marchethon est arrivée à l'EHC

Bravo à tous les enfants et parents qui ont participé à la fresque colorée destinée à la pédiatrie de l'EHC! Un joli cadeau pour les 150 ans de l'hôpital de la région Morgienne. Tous les résultats du Marchethon CF:
http://www.marchethon.ch/lausanne/ 

 

Nouvelles instructions en vidéo

Pour quelques conseils sur l'installation de votre concentrateur d'oxygène, sur l'utilisation et le nettoyage de votre masque CPAP ainsi que de votre inhalateur : Instructions vidéo

 

À propos des vaporettes

L'actualité a relayé en abondance les décès de personnes ayant vapoté des produits non conformes aux USA. Avec un usage normal, sans ajouter d'huile de CBD ou autre substance, et en utilisant des liquides portant une norme reconnue (CE par exemple), les vaporettes restent une option pour arrêter de fumer quand les substituts nicotiniques et les méthodes reconnues n'ont pas marché. Cliquez ici pour voir les recommandations d'Unisanté

Vos dons sont les bienvenus!

Les dons que nous recevons sont utilisés en partie pour soutenir les associations de patients et les groupes d'échanges. Pour en savoir plus

 

Le Conseil fédéral rejette l' initiative populaire fédérale «Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac»

Lors de sa séance du 6 décembre, les conseillers fédéraux ont jugé le texte de l'initiative va trop loin, mais souhaitent toutefois protéger les jeunes des effets nocifs du tabac en limitant la publicité. Les travaux parlementaires seront, il faut l'espérer, à la mesure de l'enjeu de santé publique, le texte de l'initiative reste donc maintenu. Les jeunes sont ciblés par le marketing de l'industrie. Pour mémoire, 9'500 personnes décèdent des suites du tabagisme chaque année en Suisse.

Nous vous accompagnons aussi sur les réseaux

 

Facebook