Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus, consultez les indications légales.

Accepter

Actualités

Journée des malades 2018: Prendre le temps – pour les malades et pour sa propre santé

Berne, mars 2018. Les être humains sont tous différents. Les chemins et les étapes du rétablissement après une maladie le sont aussi. Lorsque la phase aiguë a pris fin, il faut encore du temps pour retrouver la forme. L’entourage est souvent sollicité. Sans l’assistance de leurs proches, nombre de personnes ne pourraient pas passer leur convalescence à domicile. La société doit aussi faire preuve de compréhension et de soutien. Sous le slogan «Prendre le temps: pour toi, pour moi, pour nous», la Journée des malades 2018 veut mettre le doigt sur des points sensibles touchant au temps de la guérison et susciter la discussion. Nous voulons aussi mettre en valeur les milliers de professionnels et de bénévoles qui, ce dimanche-là, mais aussi les 364 autres jours de l’année, consacrent du temps aux personnes malades ou atteintes de handicap.

En Suisse, la Journée des malades s’est fait une place dans le calendrier annuel. Des milliers de personnes participeront le 4 mars 2018 par des concerts, des visites et la remise de cadeaux dans les hôpitaux et les EMS, ainsi que lors de services religieux et de manifestations de solidarité. La Journée des malades n’existerait pas sans l’association du même nom qui, une fois par an, sensibilise la population à un thème particulier ayant trait à la santé et à la maladie. L’objectif est de réunir les bien-portants et les malades et de lutter contre l’isolement des personnes en mauvaise santé.

 

Davantage de temps et de soutien pour le rétablissement
Un chiffre ne manque pas d’intriguer: 30% des actifs indiquent que souvent, voire très souvent, ils travaillent même en étant malades, selon une étude réalisée en 2015 par Travail. Suisse. Par sens du devoir ou par peur de perdre leur emploi ou d’être un poids pour leur entourage, ces personnes vont travailler bien qu’elles souffrent et se sentent mal. Souvent le temps manque pour parvenir à une guérison complète. Quant aux offres d’assistance, elles ne suffisent pas toujours. La Journée des malades 2018 appelle la population à prendre du temps – pour les personnes malades ou atteintes d’un handicap, mais aussi pour veiller à leur propre santé. Elle souhaite également mettre en valeur l’engagement de tous ceux qui régulièrement prennent du temps pour soigner et assister d’autres personnes – professionnellement ou bénévolement – et montrer là où le bât blesse. En 2013, les proches aidants ont effectué 64 millions d’heures de soins et d’assistance. Si ces heures devaient être rémunérées, cela représenterait 3,5 milliards de francs. Et souvent le temps manque aux proches aidants pour leurs propres besoins et leur santé.

 

Aperçu des activités et davantage d’informations sur notre site Web
Sur le site Web www.journeedesmalades.ch, à la rubrique «Manifestations», les personnes intéressées peuvent prendre connaissance des évènements organisés (lieux et horaires).

www.journeedesmalades.ch
L’association et ses membres indiquent en outre les offres d’aide qui sont à la disposition des personnes malades ou souffrant de handicap, ainsi que de leurs proches. Les liens vers les organes d’aide et d’entraide, une bibliographie ainsi que la fiche d’information de la Journée des malades 2018 figurent à la rubrique «Services» du site Web.

 

Interlocutrice pour les médias
Nicole Fivaz, chargée de la communication,
Mobile: 079 214 28 34
fivaznd@STOP-SPAM.gmail.com