Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus, consultez les indications légales.

Accepter

Actualités

Quand la respiration s’interrompt pendant le sommeil

Soudain, pendant la nuit, la respiration marque une pause. À cause de cette interruption, le dormeur cherche son air, puis la respiration reprend avec quelques inspirations brusques. Ensuite, la personne retombe directement dans le sommeil profond. La cause de ces interruptions peut être l’apnée du sommeil.

Plus de 150 000 personnes en Suisse souffrent d’apnées du sommeil. Ces courtes interruptions du sommeil ne sont souvent pas conscientes, cependant elles rendent un sommeil profond et réparateur impossible. Les personnes concernées en subissent les conséquences, qui sont de la fatigue au cours de la journée, un épuisement, des difficultés de concentration et aussi souvent une réduction des performances. De plus, les personnes concernées présentent des risques accrus d’hypertension, de diabète ainsi que d’accidents du travail ou dus à un endormissement au volant.

A l’occasion de la Journée mondiale du sommeil du vendredi 16 mars prochain, la Ligue pulmonaire sensibilise le public à propos de cette maladie chronique. Grâce à son test en ligne gratuit, un risque d’apnées du sommeil peut être mis en avant en quelques minutes. L’analyse du résultat indique si un examen médical auprès d’un pneumologue est recommandé ou non.

Des coûts de santé plus bas grâce à une prise en charge par la Ligue pulmonaire
Le mode de traitement le plus efficace est la thérapie CPAP (Continuous Positive Airway Pressure). Pendant le sommeil, un masque est utilisé pour envoyer de l’air légèrement sous pression dans les voies respiratoires supérieures. Cela a pour effet d’empêcher les interruptions respiratoires et un sommeil réparateur est à nouveau possible en peu de temps. La Ligue pulmonaire conseille plus de 65 000 personnes atteintes d’apnées du sommeil à travers la Suisse. Elle effectue l’installation de l’appareil, apprend aux patients comment l’utiliser, comment ajuster le masque, mais aussi comment intégrer la thérapie à la vie quotidienne.

Une récente étude, (Helsana, 2017) montre d’ailleurs que les patients CPAP pris en charge par la Ligue pulmonaire engendrent globalement 10% de coûts de la santé en moins par an que ceux pris en charge par d’autres organismes. L’étude montre également que ces patients ont une probabilité d’hospitalisation de 12% inférieure.

L’efficacité d’une prise en charge globale par la Ligue pulmonaire est également mise en avant par le nombre d’arrêt de traitement au cours des 12 premiers mois du suivi. Il est de 20% chez les patients traités par la Ligue pulmonaire, contre 38% pour les autres.

Pour toutes questions veuillez-vous adresser à :
Ligue pulmonaire suisse

Florian Baccaunaud, Porte-parole

Tél. 031 378 20 71

f.baccaunaud@STOP-SPAM.lung.ch

 

Vivre, c’est respirer

La Ligue pulmonaire conseille et prend en charge les personnes souffrant de maladies pulmonaires et d’insuffisance respiratoire. Elle les aide ainsi à vivre le plus possible sans douleurs et de façon indépendante et à bénéficier d’une meilleure qualité de vie. Intégrée dans un excellent réseau de professionnels, la Ligue pulmonaire répond aux demandes de ses patientes et de ses patients et les encourage à s’entraider. En étant active dans la prévention et en s’engageant pour un air plus pur, la Ligue pulmonaire agit pour qu’il y ait toujours moins de personnes atteintes de maladies pulmonaires et des voies respiratoires.

Journée mondiale du sommeil

La Journée mondiale du sommeil aura lieu le 16 mars. A cette occasion les avantages d’un sommeil sain, les conséquences des troubles du sommeil, ainsi que leur prise en charge.