Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus, consultez les indications légales.

Accepter

Actualités

Suivi des contacts global grâce à la Ligue pulmonaire

Depuis début mai, tous les cantons sont tenus d’identifier les personnes infectées par le COVID-19 et leurs personnes-contacts via un suivi des contacts par téléphone. Les Ligues pulmonaires cantonales sont activement impliquées dans ce contact tracing sur tout le territoire suisse. Avec l’appui de 115 collaboratrices et collaborateurs qualifiés, elles contactent et assurent le suivi des personnes en quarantaine.


Ligue pulmonaire: un personnel hautement qualifié
«Durant les 48 à 72 heures avant l’apparition de la maladie, avec qui avez-vous été en contact pendant plus de 15 minutes à moins de 2 mètres de distance ?», telle est la première question posée aux personnes infectées par le coronavirus. À partir de ce moment-là, la personne infectée et les personnes-contacts doivent rester chez elles pendant 10 à 14 jours.

L’appel téléphonique du personnel de la Ligue pulmonaire est un contact précieux pendant l’isolement ou la quarantaine. Au-delà de l’aspect médical, un contact tracer en apprend beaucoup sur l’humeur et la vie quotidienne des gens, ce qui « nécessite une grande expertise et un excellent sens de la communication», souligne Carmen Wicki, coordinatrice du contact tracing à la Ligue pulmonaire suisse centrale.

«De par son Centre de compétence tuberculose, la Ligue pulmonaire est la seule institution en Suisse à posséder une grande expérience dans la mise en œuvre du contact tracing, avec environ 270 recherches de contacts par an dans le cadre d’infections par la tuberculose », déclare Jörg Spieldenner, directeur de la Ligue pulmonaire suisse. «Notre objectif est d’assurer un suivi attentif des personnes dans cette phase d’isolement, et nos collaboratrices et collaborateurs sont les parfaits contacts tracers grâce à leurs qualifications dans le domaine sanitaire et social».

Plus de normalité au quotidien grâce au contact tracing
Le contact tracing vise à briser la chaîne de contamination du coronavirus afin de pouvoir endiguer cette infection à long terme. La Ligue pulmonaire y contribue de façon significative à travers les contacts téléphoniques avec les personnes infectées et leurs personnes-contacts, et applique ainsi la méthode la plus efficace actuellement pour enrayer la propagation du coronavirus.

Complément essentiel du contact tracing
L’application de traçage SwissCovid enregistre de manière décentralisée les contacts durant plus de 15 minutes à moins de deux mètres de distance. Si une personne est testée positive, les autres utilisateurs volontaires de l’application reçoivent un avertissement et peuvent être testés. La Ligue pulmonaire suisse se félicite du lancement de l’application dans le strict respect de la loi sur la protection des données, mais souligne que celle-ci vise simplement à soutenir le contact tracing classique qui établit un contact direct avec les personnes concernées.
Elle soutient également le droit automatique au maintien du versement du salaire pour les personnes qui se mettent en auto-quarantaine et demande au Parlement de s’engager dans ce sens.

Centre de compétence tuberculose de la Ligue pulmonaire suisse
Avec le Centre de compétence tuberculose de la Ligue pulmonaire suisse, la Ligue pulmonaire est l’institution qui, en Suisse, effectue régulièrement des enquêtes d’entourage lors de cas de tuberculose. Cette plateforme nationale d’information et de coordination assiste les spécialistes dans la gestion des cas de tuberculose. Chaque année, environ 500 personnes contractent la tuberculose en Suisse.
Onze Ligues pulmonaires cantonales dispensent une formation au contact tracing et le mettent en œuvre avec l’appui de 115 collaboratrices et collaborateurs au total.

La Ligue pulmonaire est une organisation de santé à but non lucratif. Elle emploie plus de 700 collaboratrices et collaborateurs et s’investit depuis plus de 115 ans pour les personnes souffrant de maladies respiratoires et pulmonaires.

Elle conseille et accompagne plus de 100'000 patientes et patients sur 70 sites dans toute la Suisse et à domicile, afin qu’ils puissent autant que possible garder leur autonomie et avoir une bonne qualité de vie. La Ligue pulmonaire suisse est également engagée dans la promotion de la santé et la prévention, la formation continue des professionnels de santé et la promotion de la recherche. Cette organisation de santé certifiée Zewo détient le label NPO pour son management d’excellence.

 

En cas de questions, veuillez vous adresser à :
Ligue pulmonaire suisse

Andrea Adam, porte-parole

Tél. 031 378 20 53

a.adam@STOP-SPAM.lung.ch