Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus, consultez les indications légales.

Accepter

Actualités

Une campagne pour encourager le dépistage de la BPCO

Toux, expectorations et essoufflement: ces symptômes peuvent être des signes avant-coureurs de la bronchopneumopathie chronique obstructive. En novembre, des spots TV traitent de cette maladie souvent détectée trop tard. Le test online de risque relatif à la BPCO proposé par la Ligue pulmonaire ainsi que des mesures gratuites de la fonction pulmonaire donnent les premiers indices d’une éventuelle maladie.

Selon les estimations, il y a en Suisse environ 400‘000 personnes qui sont touchées par la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Beaucoup d’entre eux l’ignorent cependant. Cette maladie, causée dans 90 pourcents par le tabagisme et qui détruit petit à petit le tissu pulmonaire, est caractérisée dans un premier temps par des symptômes apparemment banals tels que la toux et les expectorations. Plus tard, la maladie restreint la taille des voies respiratoires de telle sorte qu’elle amène à un essoufflement important. Même les courts chemins demandent alors des efforts considérables. Un diagnostic précoce de la BPCO est essentiel. Bien que l’on ne guérisse pas cette maladie, son évolution peut être stabilisée et la qualité de vie préservée par l’arrêt du tabac, la prise de médicaments, la vaccination contre la grippe saisonnière ainsi que des entraînements d’endurance.

 

Un médecin online et un test de risque pour la BPCO
A l’occasion de la journée mondiale contre la BPCO, le 16 novembre 2016, la Ligue pulmonaire organise, durant tout le mois, une campagne de sensibilisation et informe la population à travers des spots TV et radio, des articles dans des médias grand public, ainsi que dans des médias spécialisés, ou encore des affiches. Les personnes intéressées peuvent consulter un médecin online et lui poser leurs questions ou passer un test online de risque pour la BPCO. Par ailleurs, la Ligue pulmonaire propose des tests gratuits des fonctions pulmonaires à plus de 20 endroits dans toute la Suisse.

 

Si vous avez des questions, veuillez-vous adresser à:
Ligue pulmonaire suisse
Elena Strozzi, Responsable du secteur Politique, Promotion de la santé et Communication
079 555 33 79 / 031 378 20 38
e.strozzi@STOP-SPAM.lung.ch

 

Ultérieurs informations:
www.liguepulmonaire.ch/bpco
www.liguepulmonaire.ch/arreter-de-fumer