Boutique des publications

Recherche par mots clés ou par thèmes

72 publications trouvées , Publications 1 - 10

Rapport annuel 2020


Le partenaire fort dans la crise

L’année dernière, tant marquée par la pandémie du coronavirus, fut un défi pour tout le monde, y compris la Ligue pulmonaire suisse. En peu de temps, elle a redéfini les priorités afin d’accorder la meilleure aide possible aux patientes et patients, aux membres de leur famille, au personnel ainsi qu’au grand public. Une communication interne et externe exhaustive et sans cesse actualisée sur le coronavirus en constitua alors un pilier essentiel. Celle-ci consistait en autres à fournir des recommandations aux ligues pulmonaires cantonales sur la façon d’agir ainsi qu’à sensibiliser le grand public sur les différents canaux. La Ligue pulmonaire suisse a aussi rapidement mis sur pied une logistique d’urgence. Celle-ci avait pour but de garantir l’approvisionnement des ligues pulmonaires cantonales en matériel de protection, devenu rare. Elle a également créé un guide d’entretien pour le conseil psychosocial mené par les ligues pulmonaires cantonales. À côté des activités liées à la COVID-19, la Ligue pulmonaire suisse a aussi fait avancer d’autres projets. En coopération avec l’initiative australienne « Tobacco Free Portfolios », la Ligue pulmonaire suisse est parvenue à convaincre deux caisses de pension de renoncer à investir dans l’industrie du tabac.
 

vivo printemps 2021


«Pour moi, il n’y a plus que des bonnes journées»
Jouer du trombone ou faire du sport ? Pour Sabine Bucher, souffrant d’un déficit en alpha-1-antitrypsine qui résulte d’une anomalie génétique et endommage fortement les poumons, cela n’a pas été possible pendant longtemps. Grâce à une greffe de poumon, elle a de nouveau plus de souffle pour gérer son quotidien.
 

Guide de poche BPCO


Diagnostic et soutien à la gestion pour professionnels de santé

Le Guide de poche BPCO est pensé comme un outil vous assistant dans votre travail quotidien en termes de soins factuels, de qualité, bénéfiques et centrés sur la personne.
 

Rapport annuel du fonds de la recherche


ready4life – moins de comportements addictifs grâce à une appli de coaching? Découvrez en détail ce projet et d’autres activités dans le rapport annuel 2020 du fonds de recherche de la Ligue pulmonaire suisse.
 

Asthme

L’asthme est une maladie largement répandue en Suisse. Un enfant sur dix et un adulte sur quatorze en souffrent. La plupart des personnes asthmatiques maîtrisent bien leur maladie et peuvent travailler, faire du sport et voyager.

 

Carnet de suivi de l’asthme

Ce carnet permet aux personnes concernées de mieux vivre avec leur asthme. En suivant efficacement les instructions du médecin, elles peuvent configurer de façon optimarnetale et autonome le traitement nécessaire.

La version italienne imprimée sera à nouveau disponible en novembre 2021.
 

BPCO

En Suisse, quelque 400 000 personnes souffrent de BPCO, une maladie pulmonaire peu connue de la population. La BPCO provoque un rétrécissement progressif des voies respiratoires. La capacité physique des personnes atteintes est fréquemment réduite. La plupart du temps, c’est le tabagisme qui est la cause de cette maladie incurable.
 

Les apnées du sommeil

Qu’est-ce que les apnées du sommeil Les symptômes les plus fréquents des apnées du sommeil sont des ronflements et des arrêts respiratoires pendant le sommeil, une fatigue diurne accompagnée de difficultés de concentration et des maux de tête. Lorsqu’on souffre depuis des années d'un syndrome d'apnées du sommeil, on risque de voir surgir de graves problèmes de santé.

 

La Ligue pulmonaire soutient la recherche

La Ligue pulmonaire suisse accorde chaque année des subventions pour la recherche à hauteur de CHF 625'000 et soutient des projets de recherche innovants. Ces subventions ont pour but d’améliorer les perspectives thérapeutiques à long terme ainsi que la qualité de vie des patients.
 

vivo automne 2020


«Je peux faire tout ce que je veux malgré la BPCO - je suis satisfaite»
Quand le monde n’est pas soumis à un état d’urgence, la patiente atteinte de BPCO Marianne Mutti et son mari passent quatre mois de l’année dans des campings. Cela leur a permis de nouer de solides amitiés.