Maladies pulmonaires rares

En Suisse, plusieurs milliers de personnes souffrent d’une maladie pulmonaire rare. Une maladie est considérée comme rare si elle affecte au maximum une personne sur 2000. Souvent, les tableaux cliniques sont mal connus, il faut beaucoup de temps jusqu’à la pose du diagnostic correct et, fréquemment, il n’existe pas de traitement efficace.

Maladies pulmonaires rares

Nos feuilles d'information et brochures expliquent de manière compréhensible les causes, le diagnostic et le traitement des maladies rares.
Eine ältere Frau sitzt im Wald auf einem Baumstrunk

Sarcoïdose

Environ 3500 personnes en Suisse souffrent de sarcoïdose. Cette maladie rare se caractérise par la formation de cellules inflammatoires de différentes tailles dans divers organes, le plus souvent dans les poumons. Ses symptômes sont très variables, ce qui complique son diagnostic. À ce jour, on ne connaît pas les causes exactes de cette maladie.

En apprendre plus
Lächelnde Frau lehnt sich an einen Baumstamm

Déficit en alpha-1-antitrypsine

Le déficit en alpha-1-antitrypsine est une maladie génétique rare qui affecte principalement les poumons, et plus rarement le foie. Les premiers symptômes que sont la toux, des expectorations et la dyspnée ressemblent à ceux de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), mais se manifestent généralement plus tôt. Un diagnostic précoce est essentiel en vue de l’application d’un traitement ciblé.

En apprendre plus
Patientin wird von Aerztin untersucht

Fibrose pulmonaire idiopathique

La fibrose pulmonaire est une maladie rare, agressive et évoluant souvent rapidement. Elle est caractérisée par la formation de tissu cicatriciel dans les poumons, lequel limite continuellement les fonctions pulmonaires. Lorsque sa cause est inconnue, on parle de fibrose pulmonaire idiopathique (FPI).

En apprendre plus

Plus d'informations et entraide

Les personnes atteintes ont de la peine à trouver des informations complètes sur leur maladie, elles ne connaissent personne au destin semblable et elles se sentent isolées. Dans ces cas, l’échange avec d’autres personnes affectées est souvent une aide précieuse.