Les poumons, centre de notre respiration

Fonction pulmonaire

Au cours d’une vie, les poumons inhalent en moyenne 300 millions de litres d’air. Par jour, nous  «consommons» près de 12000 litres d’air. L’air inspiré est composé principalement d’azote (78%) et d’oxygène (21%). Le dioxyde de carbone (CO2) ne représente que 0,03% de l’air inhalé. L’air expiré ne contient plus que 17% d’oxygène. En échange, la teneur en CO2 augmente de 0,03% à 4%. Le corps brûle de l’oxygène dans les muscles, générant du dioxyde de carbone comme produit résiduaire. La distribution de l’oxygène capté est une tâche du sang. Le transfert de l’oxygène du poumon dans le sang se fait dans les alvéoles pulmonaires.

Capacité pulmonaire

Lors d’une respiration normale, un volume d’environ 0,5 litre d’air est inspiré puis à nouveau expiré. Si nous faisons une inspiration particulièrement profonde et expirons ensuite le plus complètement possible, cette quantité d’air peut s’élever à près de 2 litres (volume de réserve inspiratoire). On appelle capacité vitale pulmonaire ce volume respiratoire maximal. Même en cas d’expiration maximale, un volume d’air résiduel de 1 à 1,5 litre d’air subsiste dans les poumons. Si l’on ajoute cette valeur à la capacité vitale, on obtient la capacité pulmonaire totale, qui s’élève à environ 3,5 à 4 litres.