Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus, consultez les indications légales.

Accepter

Détection du cancer du poumon - Diagnostic

Les indices de l'existence d'un cancer du poumon sont souvent découverts par pur hasard sur une radiographie effectuée lors d'un examen de routine. Les examens médicaux, l'imagerie médicale et les analyses en laboratoire d'échantillons de tissus assurent un diagnostic.

 

Le diagnostic par l'imagerie médicale

Une radiographie conventionnelle seule ne permet pas de poser un diagnostic définitif. Pour obtenir un résultat certain et la localisation exacte d'une tumeur éventuelle, d'autres techniques d'imagerie médicale doivent donc être utilisées:

 

  • Tomographie computerisée (CT)
    La CT présente le poumon sous forme de couches minces. On peut ainsi déterminer avec précision la taille et la localisation d'une tumeur et, le cas échéant, détecter aussi des métastases.
  • Tomographie par émission de positrons (PET)
    Dans la PET, des substances radioactives rendent visible l'activité des cellules tumorales. La PET est souvent associée à la CT. Au cours de cet examen, l'irradiation est minime.
  • Tomographie par résonance magnétique (MRT)
    Il s'agit d'une technique qui permet de mettre en évidence la structure des tissus et des organes et d'identifier des métastases éventuelles dans le cerveau.
  • Ultrasons
    Pour détecter des métastases dans les organes de l'abdomen, on recourt à l'échographie. Cette technique n'expose les patientes et les patients à aucun rayonnement.

Prélèvement d'un échantillon de tissu

Bronchoscopie
On recourt souvent à la bronchoscopie lorsqu'on soupçonne l'existence d'un cancer du poumon. Elle consiste à introduire par le nez et la gorge, jusque dans les voies respiratoires, un mince tuyau muni à son extrémité d'une caméra miniaturisée. On prélève des échantillons de tissu des zones suspectes de  la muqueuse. Leur examen en laboratoire permet de caractériser le genre de tumeur avec davantage de précision.