Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus, consultez les indications légales.

Accepter

Chauffages

Sources de polluants atmosphériques

Jusque dans les années 90, de très nombreux polluants atmosphériques étaient émis par les installations de chauffages de l’industrie, de l’artisanat et des ménages. Grâce au progrès technique et à l’installation de filtres modernes, la situation s’est nettement améliorée. Cependant, des mesures restent à prendre concernant les chauffages à bois, en particulier pour les petites installations.

Contribution à l'ensemble des émissions

La plupart des installations de chauffage fonctionnent au mazout, au gaz ou au bois et leur contribution à l’ensemble des émissions est différente selon le combustible utilisé. En effet, chaque combustible émet une quantité différente de polluants atmosphériques.En 2010, la contribution des installations de combustion de tous types s’élevait à

Bases légales

L’ordonnance sur la protection de l’air (OPair) règlemente les émissions des installations de chauffage au gaz et au mazout. Ces émissions ont fortement diminué (essentiellement celles des oxydes d’azote et du dioxyde de soufre (SO2)), notamment grâce à

  • une meilleure qualité des combustibles, telle qu’exigée dans l’OPair,
  • une meilleure technique de combustion,
  • et une obligation de contrôle des installations

L’OPair précise également que seul du bois non traité peut être brûlé dans les installations de combustion fonctionnant au bois.

 

 

Un allumage réussi
Un allumage réussi

Solutions possibles

Approches réglementaires

 

  • Certains cantons exigent un contrôle une fois par an des petites installations de chauffages au bois. Cette mesure devrait être étendue à toute la Suisse.

Autres approches

  • Utilisez la technique « un allumage réussi » pour démarrer le feu de votre cheminée ou poêle.
  • Dans certains cantons et communes, il existe déjà des programmes qui vous soutiennent financièrement si vous avez besoin de remplacer votre installation de chauffage à bois. Renseignez-vous auprès de votre commune ou de votre canton pour savoir si vous avez la possibilité de recevoir des subventions selon votre lieu de résidence (uniquement en allemand).

Source: (BAG & BAFU 2015)