Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus, consultez les indications légales.

Accepter

Ce qui provoque l’asthme – Causes

Il faut distinguer entre asthme allergique et asthme non allergique. Dans l’asthme non allergique, divers facteurs déclenchants non spécifiques sont à l’origine des crises. Dans le cas de l’asthme allergique, la cause est généralement une hypersensibilité à de minuscules particules qui se trouvent dans l’air inspiré. On ignore encore à ce jour pourquoi certains individus développent une allergie et d’autres non. Ce qui est incontesté, c’est le fait que l’hérédité joue un certain rôle. Ce que les parents transmettent aux enfants, ce n’est toutefois pas directement l’asthme mais la prédisposition à développer un asthme.

 

Allergies

Les allergènes qui déclenchent fréquemment l’asthme sont:

 

  • Les excréments d’acariens des poussières domestiques
  • Les pollens (graminées, arbres, céréales, etc.)
  • Les poils d’animaux (chats, chiens, hamster, lapins, etc.)
  • Les spores de moisissures

 

Autres facteurs déclenchants

Les facteurs déclenchants non spécifiques de l’asthme sont:

 

  • Le froid, l’air sec
  • La poussière
  • Les odeurs, les irritants chimiques et physiques
  • L’effort physique
  • La fumée de cigarette (également le tabagisme passif)
  • La pollution de l’air (ozone)
  • Le stress émotionnel
  • Les infections des voies respiratoires (refroidissement, grippe)

 

Réaction des voies respiratoires

Les crises typiques de dyspnée ont leur origine dans le rétrécissement des voies respiratoires (bronches). Chez les sujets asthmatiques, trois circonstances concourent au rétrécissement des voies respiratoires et contribuent ainsi à la dyspnée:

 

  1. La muqueuse des bronches réagit à une irritation par une inflammation. La muqueuse devient alors plus épaisse et rétrécit les bronches.
  2. Les cellules de la muqueuse produisent un mucus visqueux qui reste dans les bronches et contribue également au rétrécissement des voies respiratoires.
  3. Les muscles qui entourent les bronches se contractent. Ils compriment les bronches et rétrécissent encore davantage les voies respiratoires.