Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus, consultez les indications légales.

Accepter

Actualités

L’Alliance pour la santé en Suisse salue la stratégie nationale pour la prévention des maladies non transmissibles (stratégie MNT) du Conseil fédéral

L’Alliance pour la santé en Suisse est convaincue qu’une stratégie nationale pour la prévention des maladies non transmissibles est nécessaire en Suisse. Elle salue expressément la stratégie adoptée aujourd’hui par le Conseil fédéral. Une planification minutieuse des mesures et une mise en œuvre coordonnée de la stratégie sont essentielles. Les 48 membres de l’Alliance pour la santé en Suisse peuvent y apporter un soutien important grâce à leur savoir et à leurs contacts avec la population et les spécialistes.

L’Alliance pour la santé en Suisse soutient expressément la stratégie contre les maladies non transmissibles adoptée aujourd’hui par le Conseil fédéral. La stratégie veut empêcher et retarder l’apparition de maladies non transmissibles telles que le cancer, les affections cardiovasculaires ou le diabète et en atténuer les conséquences. Elle s’appuie sur les activités de prévention existantes et rassemble les forces de tous les acteurs impliqués.

Les maladies non transmissibles causent de grandes souffrances et entravent considérablement la qualité de vie, la capacité de travail et l’espérance de vie des personnes touchées. Différentes études scientifiques montrent que des mesures de prévention et un soutien ciblé par des spécialistes permettent de réduire ou de retarder les maladies, les cas de décès et les handicaps physiques tels que l’infarctus, l’accident vasculaire cérébral, mais aussi les conséquences du diabète ou du cancer. La réduction des coûts que cela peut entraîner n’est pas négligeable: on estime que les maladies non transmissibles engendrent des coûts de plus de 50 milliards de francs par année en Suisse.

L’Alliance pour la santé en Suisse se réjouit que la stratégie veuille améliorer la compétence en santé de la population et créer des conditions-cadres facilitant un comportement plus sain. Cela correspond à son exigence d’une politique de prévention ciblée et efficace. L’Alliance veut encourager la responsabilité individuelle et promouvoir la santé de la population en général. Une politique de prévention efficace s’accompagne également de coûts économiques réduits et d’une baisse des dépenses de santé à long terme.

«La stratégie apporte la vue d’ensemble nécessaire», se félicite Hans Stöckli, Conseiller aux Etats, président de la Conférence nationale suisse des ligues de la santé GELIKO et co-président de l’Alliance pour la santé en Suisse. «La prévention en Suisse est ainsi coordonnée et abordée activement. Les interfaces avec d’autres stratégies ont été clarifiées.» Il est maintenant essentiel de mettre en œuvre la stratégie, une tâche qui ne relève pas seulement de la responsabilité de la Confédération, mais notamment aussi de celle des cantons. Ursula Zybach, députée au Grand Conseil, présidente de Santé publique Suisse et co-présidente de l’Alliance pour la santé en Suisse souligne que l’Alliance pour la santé en Suisse est aussi concernée. Elle rappelle le fort degré d’abstraction de la stratégie du Conseil fédéral. «L’objectif est que la stratégie aboutisse à des mesures efficaces et réalisables.» Elle attend avec intérêt les propositions de la Confédération et des cantons et insiste: «Les 48 membres de l’Alliance peuvent apporter une contribution importante grâce à leur savoir et à leurs contacts avec la population et les spécialistes.»

Alliance pour la santé en Suisse
L’Alliance pour la santé en Suisse est une plaque tournante entre les associations de spécialistes, la politique et l’économie. Elle a pour objectif de renforcer la prévention et la promotion de la santé en Suisse. A ce jour, 48 organisations nationales ont rejoint l’initiative lancée sous l’impulsion de la Conférence nationale suisse des ligues de la santé (GELIKO) et de Santé publique Suisse. Ces ligues de la santé et associations de portée nationale sont des acteurs importants de la promotion de la santé et des soins. Durant les premières années de son existence, l’Alliance pour la santé en Suisse s’est notamment engagée en faveur de la création d’une loi fédérale sur la prévention. Depuis 2014, elle met l’accent sur l’élaboration de la stratégie nationale de prévention des maladies non transmissibles.


Pour tout renseignement supplémentaire, veuillez contacter: 
Ursula Zybach, co-présidente de l’Alliance pour la santé en Suisse, présidente de Santé publique Suisse,

tél. 076 377 13 24
Hans Stöckli, co-président de l’Alliance pour la santé en Suisse, président de la GELIKO,

tél. 079 770 83 58

Stratégie MNT, Résumé de la stratégie et plus amples informations disponibles sous www.bag.admin.ch/mnt


Prise de position de la Ligue pulmonaire du 25 septembre 2015