Identification du syndrome d’apnées du sommeil - Diagnostic

Les patient(e)s atteint(e)s du syndrome d’apnées du sommeil souffrent souvent pendant de longues années d’une fatigue inexpliquée durant la journée, jusqu’à ce qu’ils/elles se décident à consulter un médecin.

 

Premières indications fournies par l’entourage direct

À l’inverse de leurs partenaires, les personnes concernées ne remarquent pas qu’elles présentent les symptômes du syndrome d'apnées du sommeil tels que le ronflement sonore et irrégulier ainsi que des pauses respiratoires pendant le sommeil. Certaines personnes signalent cependant qu’elles se réveillent souvent au cours de la nuit avec l’impression qu’elles sont en train de se noyer ou d’étouffer. Les groupes à risque doivent prendre au sérieux les remarques et les conseils de leurs proches.

 

L’examen ambulatoire du sommeil

Lors d’un examen ambulatoire du sommeil (polygraphie nocturne), le patient dort chez lui, dans son cadre habituel. Pendant la nuit, un appareil portable mesure différentes fonctions corporelles comme l’activité cardiaque, le taux d’oxygène dans le sang, les mouvements respiratoires ainsi que le flux d’air qui passe par le nez. Les données enregistrées par l’appareil sont ensuite analysées par le médecin.

 

L’examen au laboratoire du sommeil

Comme dans le cas de l’examen ambulatoire, un appareil enregistre différentes fonctions corporelles. L’enregistrement des courants électriques du cerveau permet en outre de tirer des conclusions sur les fréquences des éveils, la profondeur et la qualité du sommeil. En plus, un(e) assistant(e) surveille, par caméra vidéo, le sujet qui dort.

 

 

Test de concentration et de veille

Des tests standardisés donnent des indications sur la capacité des patient(e)s souffrant de syndrome d’apnées du sommeil à se concentrer ou à prendre le volant. Ils mettent également en évidence la tendance à s’endormir soudain au cours de la journée. Cela permet donc de mesurer la somnolence non seulement subjectivement, au moyen d’un questionnaire, mais aussi de façon objective. Cela est très important pour les automobilistes, notamment pour les conductrices et les conducteurs professionnels.